24h dans la peau d'une victime du Cyber Harcèlement

Parler de sexualité c'est être une pute. POINT.

J'ai écrit, relu, écrit à nouveau, effacé, écrit, abandonné et rédigé à nouveau. Je me suis dit plusieurs fois que je n'avais pas envie de le poster, à quoi bon... Après de longs mois d'hésitation, de reflexions, je me suis lancée.


Avant toute chose, si je fais des vidéos sexualités, c'est qu'il y a une forte demande et malheureusement, contrairement à ce que l'on peut penser, beaucoup de jeunes sont mal informés. Mais j'explique le comment du pourquoi dans cette vidéo.






Bref.

Le cyber-harcèlement c'est quoi ? 
Le cyber-harcèlement est défini comme « un acte agressif, intentionnel perpétré par un individu ou un groupe d’individus au moyen de formes de communication électroniques, de façon répétée à l’encontre d’une victime qui ne peut facilement se défendre seule* ».
Le cyber-harcèlement se pratique via les téléphones portables, messageries instantanées, forums, chats, jeux en ligne, courriers électroniques, réseaux sociaux, site de partage de photographies etc.
Il peut prendre plusieurs formes telles que :
  • les intimidations, insultes, moqueries ou menaces en ligne
  • la propagation de rumeurs
  • le piratage de comptes et l’usurpation d’identité digitale
  • la création d’un sujet de discussion, d’un groupe ou d’une page sur un réseau social à l’encontre d’un camarade de classe
  • la publication d’une photo ou d’une vidéo de la victime en mauvaise posture
  • le sexting (c’est la contraction de « sex » et « texting ». On peut le définir comme « Des images produites par les jeunes (17 ans et moins) qui représentant d’autres jeunes et qui pourraient être utilisées dans le cadre de la pornographie infantile** »
Et la loi dans tout ça? 
Le cyber-harcèlement est puni par la loi, au même titre que le harcèlement classique. L'article 222-33-2 du Code pénal de la législation française stipule que « le fait de harceler autrui par des agissements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d'altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel, est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 € d'amende. »
Mais je vous avoue que la justice ne fait pas grand chose...

Aujourd'hui, toi, je te regarde en face et je te demande: au fait, qu'est-ce que je t'ai fait pour mériter ça?



Il y en a qui vont dire "oui mais tu l'as cherché aussi"
Il y a plus d'un mois, on marchait main dans la main en disant haut et fort "liberté d'expression", liberté de quoi? Je n'ai pas très bien compris. Quand tu donnes ton avis, quand tu l'ouvres, tu te retrouves avec harcèlements  insultes et menaces en tous genres. Oui la France est un pays libre, on a le droit de parler de ce qu'on veut, mais le français en lui-même, dans l'éducation c'est bien loin d'être ça.
Une jupe trop courte, tu te fais traiter de "sale pute", tu es homosexuel et tu le dis fièrement, on te dit "va mourir sale PD", tu parles de sexualité tu es une pute. Non
La question est "Avons-nous réellement le droit de nous exprimer sans avoir peur de se faire lyncher?" la réponse est malheureusement non.



Tant de questions sans réponses.... C'est parce que tu n'aimes pas une personne que tu dois tweeter sur elle régulièrement? Juste pour que les gens te suivent et lui crachent dessus aussi? 
Ok t'aime pas sa gueule, ok tu n'as pas le même avis, mais éclaire-moi, dis moi:
  • Qu'est-ce que cette personne t'a fait réellement? 
  • Personnellement? 
  • Qu'est-ce que cette personne que tu ne connaîs qu'à travers les réseaux sociaux a pu te dire? 

Car oui, TU connais cette personne, mais ELLE ne te connait pas. 
  • Tu veux lui faire du mal, mais pourquoi? 
  • Pourquoi tu veux briser, détruire, faire souffrir une personne juste comme ça?


Tant de haine envers une personne, aucune empathie. Juste toi et eux, derrière ton écran. J'espère au moins que tu te sens puissant.  Imagine quelques minutes, qu'on te fasse ça à toi, à une pote ou juste à ta soeur. Imagine qu'on te pointe du doigt qu'on te traite de tout, qu'on t'harcèle, pendant 3 jours non stop, juste parce qu'on n'est pas du même avis ou juste parce que physiquement ça passe pas. Tu trouves ça réellement normal? Fais juste preuve de bon sens merde.
Le pire dans tout ça, c'est le fait d'être choqué quand une vidéo circule avec une fille qui se fait traiter de tout dans la rue, alors que vous êtes les mêmes mais virtuellement. Non, la barrière de l'écran ne diminue pas l'impact des paroles, non la barrière de l'écran ne fait pas moins mal et malheureusement, la barrière de l'écran amplifie les menaces.



Je vous avoue qu'au début j'ai eu mal, je me suis sentie conne et dépassée, je me suis dit "pourquoi?" et à quel moment ça s'arrête. Puis avec le temps, j'ai eu d'autres vagues d'harcelements et je suis passée au dessus? Non ça ne me touche plus, j'ai les pieds sur terre et je sais ce que je vaux. Je sais mes qualités et mes défauts, j'ai pas besoin qu'une bande de trolleurs et gros rageurs viennent me les dire. J'ai aussi énormement d'autoderision et j'ai appris à répondre mais dans ce cas là la meilleure des réponses est l'ignorance. Cependant, je sais qu'on est pas tous dans ce cas là. J'ai des amis qui m'ont dit "Lea je ne sais pas comment tu fais pour supporter ça, moi je pleurerai, je deprimerai", vous imaginez même pas la force mental qu'on doit avoir face à ça. J'ai bloqué des gens, signalé des comptes pour ne plus voir les tweets mais la sphère est grande et y en a toujours qui se rajoutent. Je veux pas désactiver mon compte car là, ils se diront qu'ils ont gagné et jamais je ne les laisserai gagner. Le truc sur Twitter, c'est que, plus tu es insultant, plus tu te fous de la gueule des gens, plus tu es respecté et beaucoup sont tellement inexistants dans la vraie vie, qu'ils essayent d'être famous sur Twitter. Comme quoi une petite goûte d'eau peu faire d'enormes vagues. Mais jusqu'où ça peut aller? J'ai peur, pas pour moi, mais pour eux, peur de voir cette pourriture humaine, peur de me dire que c'est notre avenir, que ce sont des jeunes de 15, 25 ans. Le pire dans tout ça c'est que je sais qu'ils seront fiers d'avoir leurs tweets dans mon article, qu'on parle d'eux.



On va me dire "mais pourquoi tu ouvres ta grande gueule si tu affirmes que ça ne te touche pas, pourquoi tu ne laisses pas juste couler". La réponse est simple, non ce n'est pas pour me faire plaindre mais une fois ça va, deux fois ça passe, mais trois fois non. Le problème dans cette histoire, c'est que je ne pense pas qu'à moi et mon petit nombril. Je veux juste montrer de quoi certaines personnes sont capables, juste montrer ça pour ne pas faire les étonnés et ce dire "Pourquoi il y a autant de suicide à cause des réseaux sociaux?". La réponse est là, juste sous vos yeux.
Personne ne réagit, personne n'ose l'ouvrir par peur, mais c'est en fermant notre bouche qu'on laisse les choses s'empirer. Même dans la réalité ça devient comme ça, des filles se font harceler, tripoter dans les transports en commun et personne n'intervient. Mais merde, vous pouvez vous regarder et vous dire, cette fille s'est suicidée/faite violer/mutilée et j'aurais pu l'aider mais je suis juste une merde trop lâche et trop bien dans ma petite vie pour réagir ???

(Oui les tweets ne sont pas tous présents hein, mais je vous fais cadeau des deux plus abusés)
--



Le seul vrai message dans tout ça, celui que j'avais envie de vous faire passer c'est de REAGIR de ne pas laisser couler (témoins ou victimes), de surtout ne pas VOUS laisser couler. Cette pratique est interdite par la loi, vous devez réagir et en parler autour de vous, aider les victimes et surtout ne pas suivre comme des moutons les cyberharceleur  On parle souvent de l'harcelement en école mais on oublie bien souvent les réseaux sociaux.
Soyez forts. Et non vous pouvez aller vous faire gentiment cuire un oeuf, je n'arrêterai pas de parler de sujets tabous sur ma chaîne.

Ps: Merci à Sarah pour avoir relu et corrigé mes fautes :) (n'hésitez pas à dire s'il en reste comme d'hab :P)

Share:

29 avis

  1. Cet article m'a glacé le sang, non mais sérieux comme les gens peuvent dire ces choses comme ça :(
    T'es super Léa, ne l'oublie jamais ♥

    RépondreSupprimer
  2. Enfin quelqu'un qui en parle... Quand j'ai ete victime de harcelement scolaire personne n'as rien fait ni mes parents, ni cpe, ni principal, PERSONNE. Merci infiniment Léa ! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laisse !es dire tu c'est ce que tu vaut Léa ! Ils sont juste pitoyables une seule et unique solutions ALLEZ PORTER PLAINTE

      Supprimer
  3. Je n'ai pas l'habitude de laisser des commentaires tu me connais ^^
    Juste : MERCI D'en parler certes, mais de le faire si bien ni pleurs ni rage juste de la sagesse
    J'ai été harcelé à cause de soucis de santé j'ai finit par changer d'école...Cet article j'aurais pu l'écrire mais surement moins bien que toi
    Je te soutiens à 200% !
    Bisous de Bruxelles

    RépondreSupprimer
  4. Mon dieu quel horreur . Comment les gens peuvent être aussi pitoyable ...
    J'en ai les larmes aux yeux !
    Merci d'avoir fait cette article qui va en aider beaucoup.
    Et je te soutient !!!

    RépondreSupprimer
  5. Mon dieu quel horreur . Comment les gens peuvent être aussi pitoyable ...
    J'en ai les larmes aux yeux !

    RépondreSupprimer
  6. Réagir est la meilleure solution comme tu l'as dit.
    C'est fou à qu'elle point certaines personnes peuvent être méchante.
    Merci beaucoup d'avoir parlé de ce sujet sa aidera beaucoup de personne.


    RépondreSupprimer
  7. Ce que tu as fait est vraiment très courageux , bravo! Continue , tu es génial!
    Des bisous jolie Léa :)

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir Léa, je n'ai jamais réagit à aucunes vidéos malgré le fait que je suive énormément de youtubeurs/youtubeuses et pareil, je n'ai jamais réagis à aucuns articles depuis que je suis les blogs mode et beauté. Pourtant aujourd'hui je me lance et sur le sujet du harcèlement je ne peut que réagir. J'ai été victime de harcèlement à l'école. Des mots, des gestes, des rires bien forts, des insultes,des moqueries et parfois même des menaces. Je ne comprend pas. Et ayant vécu cet enfer de la 6ème à la 3ème, je me sens touché par ton article. Aujourd'hui, le harcèlement est présent sur les réseaux sociaux et même si je n'en suis plus victime et que je n'ai pas vécu le cyber-harcèlement, je comprend à quel point cela peut être dur voir même plus dur que le harcèlement à l'école car derrière un ordinateur la critique est encore plus facile qu'en face. J'ai du mal à comprendre les harceleurs. Quel sont leur but ? Leurs motivations ? Qu'est ce que cela leur procure ? Comment peut-on encore se regarder dans la glace quant on apprend que la personne qu'on a humilié s'est suicider ? Car beaucoup de victimes mettent fin à leurs jours ou du moins il essayent. Et c'est là que ça devient grave. Ça me révolte au plus haut point ! J'espère vraiment que des mesures concrètes seront mises en place et pas seulement au niveau scolaire, sur internet aussi. Venir en aide aux victimes, aux parents, former les professionnels de l'enseignement, les surveillants aussi. Renforcer les sanctions lors de cyber-harcèlement et punir les bourreaux ! Je tiens à dire une dernière chose à toutes les personnes qui me lise : parlez-en. Dés le début réagissez et n'attendez pas. Parlez-en à vos parents, vos professeurs, vos amis.... J'ai tout gardé pour moi lorsque j'ai subit le harcèlement. Et même aujourd'hui, après 4 ans, je commence seulement à me reconstruire. Je pensais qu'ils se moqueraient encore plus. J'avais tord, j'ai tout gardé et au final, j'ai perdue toute confiance en moi. En parler ne fera que vous libérer et des mesures disciplinaires pourront être prises.
    Tu as enormément de courage Léa, même si je ne suis pas présente au niveau commentaire sache que je te soutiens à chaque fois. Et aujourd'hui encore plus. Un jour on en viendra à bout de ce foutu harcèlement qu'il soit scolaire ou cyber.
    Je souhaite du courage aussi à toutes les personnes victimes et je suis de tout coeur avec vous.
    Bonne soirée à tous.

    RépondreSupprimer
  9. Ça me rappel la vidéo que j'ai vu en cours, racontant la soirée d'une fille qui se moquait des vidéos postée par une fille de son école, et qu'elle ne connaissait même pas. Cette fille (celle qui a fait les vidéos) a perdu sa mère jeune, et a posté ces vidéos d'elle pour essayer de se reconstruire, et en fin de compte, à cause de tous les messages de ses camarades de classe, elle s'est suicidée... Donc il faut arrêter de juger que par les apparences, et ouvrez le livre pour connaitre l'histoire de son cœur !
    La prof n'a pas voulu nous montrer la fin, malheureusement, mais de ce que j'ai vu, c'est plus fréquent que ce que l'on pense...
    Merci pour cette belle leçon de vie, Léa ! ♥

    RépondreSupprimer
  10. un sacré harcèlement, il faut le mettre en evidence, tu as raison, car c'est interdit, il faut que les gens comprennent combien leur parole est un pouvoir, et que nous n'avons pas le droit de l'utiliser pour nuire et detruire !
    ton message va au dela, en tant que maman d'un ado, ça m'incite à redoubler de vigilence et surtout d'écoute !

    RépondreSupprimer
  11. Je te lis toujours, sans forcément commenter. Mais là, je suis choquée de la méchanceté des gens. Moi qui crois tellement en l'Homme, en l'Être Humain, ça me fait mal. Le pire, c'est que oui, je me demande comment tu fais pour ne pas péter des câbles...

    En tout cas, continue comme ça Léa, y a des cons partout, et malheureusement, j'ai l'impression qu'il y en aura toujours. Des sales rageux, jaloux.


    Bisous ma belle ! <3

    RépondreSupprimer
  12. Punaise j'ai jamais vu de violence d'une telle force, ils sont vraiment dérangés ces gens :( Courage je ne sais pas comment tu fais pour faire face!

    RépondreSupprimer
  13. Et ben ma pauvre, je suis choquée et mal pour toi :(
    Franchement tu n'aurais pas du cacher les noms de ces personnes, après tout si elles ne te respectent pas pourquoi respecter leur vie privée?

    en tout cas :/

    RépondreSupprimer
  14. Bravo pour ton article. On en lit tous les jours ce genres de commentaires, ce harcèlement permanent est sous nos yeux. Lorsque je vois cela, ça me révolte et je n'ai pas peur de le dire. Mais je sais que beaucoup n'ont pas la même force mentale que toi tu peux avoir. Ces "personnes" car pour moi, ce ne sont ni animaux, ni personnes, juste des gros cons ne comprennent pas qu'ils risquent gros à harceler ainsi. Et il faut en effet les remettre à leur place pour qu'ils comprennent et encore ils ne comprennent pas. Ce qui est ahurissant c'est que parfois ils ne sont pas si jeunes. Y a des "vieux" qui réagissent pareil et c'est dingue.

    Je pense que le cyber harcèlement n'est pas assez mis en avant par les autorités, donc les gens n'ont pas peur. Sauf qu'il est tellement facile de tracer une adresse I.P...
    Il faudrait que plus de personne comme toi réagisse ainsi, mais il faut la force mentale pour se faire ! Et c'est ce en quoi je t'admire et tu as eu raison de poster cet article !!

    Bon courage pour la suite ♥

    RépondreSupprimer
  15. Ma pauvre, c'est quelque chose qui me stresse énormément le cyber harcèlement parce qu'on peut tous en être victime , courage ma belle!

    RépondreSupprimer
  16. Cette ta chaîne parle de sexualité et ça ne plait pas a tout le monde mais c'est pas pour autant qu'il faut t'insulté dans les commentaires faut ARRETER AU BOUT D'UN MOMENT AVEC CETTE MÉCHANCETÉ GRATUITE 😈😈 Bref.
    Soit forte et bon courage ma petite Léa je t'aime fort 💕💖💗💝💞💟💓💜

    RépondreSupprimer
  17. Cette t'as une Chine qui parle de sexualité et ça ne plait pas a tout le monde mais ça ne sert strictement a rien de t'insuleté dans les commentaires
    AU BOUT D'UN MOMENT FAUT ARRETER LA MÉCHANCETÉ GRATUITE ����
    BREF CHOQUÉ PAR CES COPORTEMENTS IMMATURES
    Soit forte et bon courage ma petite Léa je t'aime fort ����������������

    RépondreSupprimer
  18. Léa je trouve que tu as une bonne plume quand tu parle de quelque chose qui te tiens à coeur.

    RépondreSupprimer
  19. Tu as clair raison mais la société de nos jours se veut amplie de clichés. Pour imiter des gens, se faire remarquer, ou juste parce que c'est drôle de voir les gens souffrir autant que l'on a souffert, on se met à traiter a crier, à insulter.
    Certains hâtées sont juste des anciennes victimes du cyber harcèlement, qui l'on très mal vécu, on perdu foie en l'humanité et on décidé de se venger sur tout ce qui bouge.
    Au fond ils s'en veulent de faire ça mais c'est comme une drogue. ( je parle d'un généralité et ce n'est qu'un supposition )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense que ces commentaire du moins avoir un compte youtube t'es obligé de passé par des messages comme ca ! c'est la mentalité de maitenant je suis contente que tu n'est pas baisser les bras pour t'es message ainsi et Que tu n'oublie pas que tu aide plus de gens que tu ne le pense je suis assez jeune et pourtant j'ai pas compris le délire de poster des comentaire comme tu a resus tu es super est ne change pas pour des gens immature ou qui veulent etre plaisant

      Supprimer
  20. Salut Léa je suis aussi victime d'harcèlement scolaire depuis environ 5ans et j'ai été menacée de mort on ma lancer des baton avec des flammes dessus . Je sais que ce n'est pas comparables mais ces haters son juste des gros CONS c'est le cas de le dire . Il ne savent pas qui tu est réellement . Certains suivent pour etre "comme les autres" mais ce qu'il ne comprennent pas c'est que un jour ou l'autre sa leur retombera dessus

    Gros bisous à toi . Je te soutien à 1milliard de %

    RépondreSupprimer
  21. Je crois avoir vraiment perdu fois en l'humanité, moi qui le défend je suis choqué. Enfin pas tant pas que ça ...
    J'ai été victime d'harcèlement verbale et physique quelque fois et tout ça seulement parce que je suis d'origine différente. Okay je suis afghane avec des yeux bridés, et alors ?
    Je te comprend tout à fait et te soutient de tout cœur.

    RépondreSupprimer
  22. Le problèmes avec le harcèlement c'est que quand tu la vécu il reste, tu l'oubliera jamais, et quand tu lis un texte comme celui si. Tu pleure, car tu te dis que cette merde n'arrive pas qu'à toi. Tu repense a tous c'est moments seul dans la cour. Seulement car tu était différent. Merci léa car toi tu a osé parler, dire ce que tu pensée.

    RépondreSupprimer
  23. Malheureusement, c'est le retour de médaille de la popularité sur Internet. Ce n'est pas excuse, je sais bien. Mais c'est la vérité. Si tu ose aborder certains sujets, lorsque tu est populaire sur Internet, c'est très souvent comme ça que ça termine. Alors que quand personne ou peu de monte te suive, ça passe relativement bien, discrètement...

    Un peu comme mon article sur les youtubeuses, j'dis ouvertement que je déteste les youtubeuses beauté, pour tout le vide qu'elles représentent a parler cheveux, maquillage, graine a longueur de temps. Je suis une inconnue, ca passe, niquel. Si tu avais ce genre de discours, ils te préparaient tous un bûcher...

    En plus d’être totalement injustifié, c'est surtout très dangereux. C'est fou que la plupart des personnes qui te disent ce genre de chose font partie de ceux & celles qui tweet "Oh c'est horrible..." Quand un suicide suite a un cyber harcèlement fait la une des actus...

    Sur ces quelques billets que je viens de lire, je vais aller voir ta chaîne youtube, peut-être va tu me réconcilier avec l'univers youtube ! Bonne journée a toi !

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour Léa,
    Je suis le premier mec à poster un message ici et personnellement j'ai 34 avec une fille qui va bientôt arriver en âge pour découvrir son corps.
    Sache que je vais sûrement mettre ta/tes vidéos youtube en plein écran et sur pose lui laisser l'ordi dans sa chambre et lui dire de regarder tes vidéos toute seule.
    Je lui dirais aussi qu'après les avoirs vues elle souhaite parler de tout ça avec sa mère ou moi nous sommes ouverts au sujet et quelle ne doit pas avoir de honte c'est la vie.

    Tout ce message juste pour te dire de continuer ce que tu fais les professeurs de VSP devrait te passer en salle de classe.
    Encore bravo jeune femme.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  25. C'est du vu et du revu ... L'harcèlement moral comme social est amplement présent de nos jours....

    Tout commence par un acte quelconque allant à l'encontre de la vision d'autrui, que ce soit amour, amitié, sexuel, politique, culturel.... L'ouverture d'esprit est un mot souvent employé, mais très peu utilisé.

    Personnellement, j'ai toujours eu ce genre de menace depuis tout petit (débutant en CE1) par cause que j'étais plus réfléchit, moins violent, que je n'aimais pas jouer le pseudo homme viril à l'école alors que je n'étais qu'un enfant, j'étais timide aussi et j'étais le dernier de ma classe, donc forcément , j'étais considéré comme le 'déchet" sur qui on pouvait librement cracher sans une once de remord. La pauvreté niveau quartier ou j'habitais, j'étais un des rare à assumer que tout le monde était dans le même panier... Mais les autres continuaient à dire : pauvre clochard (surtout des habitants du même quartier ou c'était des HLM sales et usés).

    En grandissant j'ai réussi à prendre pas à pas sur moi et m'imposer, j'arrive même à dépasser beaucoup qui étaient premier de classe.

    J'ai améliorer mes bases par moi même, étudiant les gens sur internet afin de voir le potentiel de chacun, et j'ai fini par découvrir différentes personnes et réussir à faire un jugement précoce sur le type de fréquentation à avoir.

    Avec le temps et les époques, je n'ai eu qu'un ami pour tester, depuis je n'ai jamais voulu réessayer et j'ai toujours préférer avoir des relations sociales n'atteignant pas l'amitié, autrement dit "connaissance sans trop d'affinité", que ce soit professionnel ou autre... N'étant pas non plus inscrit sur les réseaux sociaux, on ma souvent insulter/critiquer, en disant que je ne suis pas à la mode, que je suis "percher", que je craint grave et que je suis un pauvre type sans coeur, ni compassion, un genre de no-life coincé de la vie qui a peur des foules.. alors que c'est totalement faux.

    C'est juste pour dire qu'avoir ou non des amis, en vouloir ou non, ne pas vouloir de ci, ou de ça, ne fait pas d'une personne un 'déchet" car le véritable déchet de l'histoire reste celui qui déscrimine la différence.

    Et n'en parlons même pas des critiques que j'ai eu, en tant que garçon de me préserver et d'avoir eu mon premier rapport à 21ans..

    Enfin bon, avec le temps ça ma forger, je suis certes devenu plus mature que je devrais l'être, on me considère parfois comme un homme âgé de la quarantaine, qui rabache les mots, comme dirait un jeune : un vieux avant l'âge.

    Tout ceci ne me dérange pas, harcèlement moral, cyber, et tout ce qui en suis ne m'atteint plus désormais.

    Aujourd'hui à mes 24ans, je trouve cela, à la fois pathétique, et à la fois marrant (car je n'ai plus l'envie de m'en faire pour ce petit monde qui ne fait que vouloir agresser pour se sentir bien dans sa peau), je reste fier car j'ai toujours eu le courage et la fermeté de dire les choses comme elles sont, sans m 'en cacher ni avoir honte de ce que je suis.

    RépondreSupprimer
  26. J'ai étais victime de cyberharcelement et aussi d'harcelement en vraie et tout ce que tu dis dans cette article est malheureusement vraie, personne n'agis, quand j'étais au fond du gouffre, quand j'avais l'impression de ne plus merite de vivre personne ne m'a aider car ils étaient surment trop bien dans leur petite vie, il a fallu qu'une de mes meilleur amie voit ce que j'étais devenue, que je pleurais les 3 quart du temps en appelle car les messages ne cesser d'arriver, qu'elle se rende compte que tout le monde n'étais pas sur un nuage pout qu'elle m'aide, tout le monde te tourne le dos, elles se disent "Elle s'en sortira" la porte de sortis c'est mutilation ou suicide, alors non, on s'en sort rarement seule, on ne le mérite pas. T'aime pas la personne bah bloque la, ce que tu dis dans cette article est vraie.

    RépondreSupprimer

Love u !