24h dans la peau d'une victime du Cyber Harcèlement

mars 26, 2015

Parler de sexualité c'est être une pute. POINT.

J'ai écrit, relu, écrit à nouveau, effacé, écrit, abandonné et rédigé à nouveau. Je me suis dit plusieurs fois que je n'avais pas envie de le poster, à quoi bon... Après de longs mois d'hésitation, de reflexions, je me suis lancée.


Avant toute chose, si je fais des vidéos sexualités, c'est qu'il y a une forte demande et malheureusement, contrairement à ce que l'on peut penser, beaucoup de jeunes sont mal informés. Mais j'explique le comment du pourquoi dans cette vidéo.






Bref.

Le cyber-harcèlement c'est quoi ? 
Le cyber-harcèlement est défini comme « un acte agressif, intentionnel perpétré par un individu ou un groupe d’individus au moyen de formes de communication électroniques, de façon répétée à l’encontre d’une victime qui ne peut facilement se défendre seule* ».
Le cyber-harcèlement se pratique via les téléphones portables, messageries instantanées, forums, chats, jeux en ligne, courriers électroniques, réseaux sociaux, site de partage de photographies etc.
Il peut prendre plusieurs formes telles que :
  • les intimidations, insultes, moqueries ou menaces en ligne
  • la propagation de rumeurs
  • le piratage de comptes et l’usurpation d’identité digitale
  • la création d’un sujet de discussion, d’un groupe ou d’une page sur un réseau social à l’encontre d’un camarade de classe
  • la publication d’une photo ou d’une vidéo de la victime en mauvaise posture
  • le sexting (c’est la contraction de « sex » et « texting ». On peut le définir comme « Des images produites par les jeunes (17 ans et moins) qui représentant d’autres jeunes et qui pourraient être utilisées dans le cadre de la pornographie infantile** »
Et la loi dans tout ça? 
Le cyber-harcèlement est puni par la loi, au même titre que le harcèlement classique. L'article 222-33-2 du Code pénal de la législation française stipule que « le fait de harceler autrui par des agissements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d'altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel, est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 € d'amende. »
Mais je vous avoue que la justice ne fait pas grand chose...

Aujourd'hui, toi, je te regarde en face et je te demande: au fait, qu'est-ce que je t'ai fait pour mériter ça?



Il y en a qui vont dire "oui mais tu l'as cherché aussi"
Il y a plus d'un mois, on marchait main dans la main en disant haut et fort "liberté d'expression", liberté de quoi? Je n'ai pas très bien compris. Quand tu donnes ton avis, quand tu l'ouvres, tu te retrouves avec harcèlements  insultes et menaces en tous genres. Oui la France est un pays libre, on a le droit de parler de ce qu'on veut, mais le français en lui-même, dans l'éducation c'est bien loin d'être ça.
Une jupe trop courte, tu te fais traiter de "sale pute", tu es homosexuel et tu le dis fièrement, on te dit "va mourir sale PD", tu parles de sexualité tu es une pute. Non
La question est "Avons-nous réellement le droit de nous exprimer sans avoir peur de se faire lyncher?" la réponse est malheureusement non.



Tant de questions sans réponses.... C'est parce que tu n'aimes pas une personne que tu dois tweeter sur elle régulièrement? Juste pour que les gens te suivent et lui crachent dessus aussi? 
Ok t'aime pas sa gueule, ok tu n'as pas le même avis, mais éclaire-moi, dis moi:
  • Qu'est-ce que cette personne t'a fait réellement? 
  • Personnellement? 
  • Qu'est-ce que cette personne que tu ne connaîs qu'à travers les réseaux sociaux a pu te dire? 

Car oui, TU connais cette personne, mais ELLE ne te connait pas. 
  • Tu veux lui faire du mal, mais pourquoi? 
  • Pourquoi tu veux briser, détruire, faire souffrir une personne juste comme ça?


Tant de haine envers une personne, aucune empathie. Juste toi et eux, derrière ton écran. J'espère au moins que tu te sens puissant.  Imagine quelques minutes, qu'on te fasse ça à toi, à une pote ou juste à ta soeur. Imagine qu'on te pointe du doigt qu'on te traite de tout, qu'on t'harcèle, pendant 3 jours non stop, juste parce qu'on n'est pas du même avis ou juste parce que physiquement ça passe pas. Tu trouves ça réellement normal? Fais juste preuve de bon sens merde.
Le pire dans tout ça, c'est le fait d'être choqué quand une vidéo circule avec une fille qui se fait traiter de tout dans la rue, alors que vous êtes les mêmes mais virtuellement. Non, la barrière de l'écran ne diminue pas l'impact des paroles, non la barrière de l'écran ne fait pas moins mal et malheureusement, la barrière de l'écran amplifie les menaces.



Je vous avoue qu'au début j'ai eu mal, je me suis sentie conne et dépassée, je me suis dit "pourquoi?" et à quel moment ça s'arrête. Puis avec le temps, j'ai eu d'autres vagues d'harcelements et je suis passée au dessus? Non ça ne me touche plus, j'ai les pieds sur terre et je sais ce que je vaux. Je sais mes qualités et mes défauts, j'ai pas besoin qu'une bande de trolleurs et gros rageurs viennent me les dire. J'ai aussi énormement d'autoderision et j'ai appris à répondre mais dans ce cas là la meilleure des réponses est l'ignorance. Cependant, je sais qu'on est pas tous dans ce cas là. J'ai des amis qui m'ont dit "Lea je ne sais pas comment tu fais pour supporter ça, moi je pleurerai, je deprimerai", vous imaginez même pas la force mental qu'on doit avoir face à ça. J'ai bloqué des gens, signalé des comptes pour ne plus voir les tweets mais la sphère est grande et y en a toujours qui se rajoutent. Je veux pas désactiver mon compte car là, ils se diront qu'ils ont gagné et jamais je ne les laisserai gagner. Le truc sur Twitter, c'est que, plus tu es insultant, plus tu te fous de la gueule des gens, plus tu es respecté et beaucoup sont tellement inexistants dans la vraie vie, qu'ils essayent d'être famous sur Twitter. Comme quoi une petite goûte d'eau peu faire d'enormes vagues. Mais jusqu'où ça peut aller? J'ai peur, pas pour moi, mais pour eux, peur de voir cette pourriture humaine, peur de me dire que c'est notre avenir, que ce sont des jeunes de 15, 25 ans. Le pire dans tout ça c'est que je sais qu'ils seront fiers d'avoir leurs tweets dans mon article, qu'on parle d'eux.



On va me dire "mais pourquoi tu ouvres ta grande gueule si tu affirmes que ça ne te touche pas, pourquoi tu ne laisses pas juste couler". La réponse est simple, non ce n'est pas pour me faire plaindre mais une fois ça va, deux fois ça passe, mais trois fois non. Le problème dans cette histoire, c'est que je ne pense pas qu'à moi et mon petit nombril. Je veux juste montrer de quoi certaines personnes sont capables, juste montrer ça pour ne pas faire les étonnés et ce dire "Pourquoi il y a autant de suicide à cause des réseaux sociaux?". La réponse est là, juste sous vos yeux.
Personne ne réagit, personne n'ose l'ouvrir par peur, mais c'est en fermant notre bouche qu'on laisse les choses s'empirer. Même dans la réalité ça devient comme ça, des filles se font harceler, tripoter dans les transports en commun et personne n'intervient. Mais merde, vous pouvez vous regarder et vous dire, cette fille s'est suicidée/faite violer/mutilée et j'aurais pu l'aider mais je suis juste une merde trop lâche et trop bien dans ma petite vie pour réagir ???

(Oui les tweets ne sont pas tous présents hein, mais je vous fais cadeau des deux plus abusés)
--



Le seul vrai message dans tout ça, celui que j'avais envie de vous faire passer c'est de REAGIR de ne pas laisser couler (témoins ou victimes), de surtout ne pas VOUS laisser couler. Cette pratique est interdite par la loi, vous devez réagir et en parler autour de vous, aider les victimes et surtout ne pas suivre comme des moutons les cyberharceleur  On parle souvent de l'harcelement en école mais on oublie bien souvent les réseaux sociaux.
Soyez forts. Et non vous pouvez aller vous faire gentiment cuire un oeuf, je n'arrêterai pas de parler de sujets tabous sur ma chaîne.

Ps: Merci à Sarah pour avoir relu et corrigé mes fautes :) (n'hésitez pas à dire s'il en reste comme d'hab :P)

You Might Also Like

29 commentaires